Des toilettes publiques pour tous !

Quel moyen pour rendre les toilettes publiques faciles d’accès pour tous, valides et personnes handicapées ? A l’attention des fabricants et des maîtres d’ouvrages, le nouveau texte de la norme volontaire française P 99-611 présente quatre solutions.

 

Accessibilité, dimensions, hygiène, sécurité de l’usager, la norme volontaire française P99-611, publiée une première fois en 1992, fait l’objet d’un réajustement.
Son but : offrir un service sécurisé, fiable, et hygiénique pour tout le monde !

La question de l’accessibilité a été le fil conducteur de cette nouvelle version, précise le président de la commission de normalisation du BNBA (bureau de normalisation du bois et de l’ameublement, sous délégation d’AFNOR) « Mobilier urbain d’ambiance et de propreté » mais aussi architecte voyer à la direction de l’urbanisme de la ville de Paris.

Les travaux de révision ont d’ailleurs vu le jour suite à une demande des associations d’aide aux personnes handicapées. Quant aux professionnels, eux aussi ont exprimé le souhait de revoir cette norme volontaire devenue obsolète.

En effet, depuis 1992, beaucoup de choses ont changé. Particulièrement en matière d’accessibilité. Ainsi, depuis 2004, la loi n° 2005-102 rend obligatoire l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) et des transports publics aux personnes à mobilité réduite. Depuis, de nouvelles exigences réglementaires sont venues renforcer cette loi.

Fabricants, pouvoirs publics, collectivités territoriales… Des professionnels de tous horizons ont réfléchis et collaboré ensemble pour créer une nouvelle version qui tient compte de ces nouvelles réglementation et des évolutions techniques.

 

 

 

Toilettes publiques : hygiène, sécurité, accessibilité

 

Publiée en début de cette année, la nouvelle mouture de la norme volontaire française P 99-611 propose quatre modèles de toilettes selon le degré d’accessibilité, avec des fonctions et des usages différents.

Accessibles des deux côtés ou bien sans giration à l’intérieur, les quatre configurations soumises permettent aux constructeurs et maîtres d’ouvrages de répondre le mieux possible aux besoins des usagers, valides et handicapés, mais également aux attentes des collectivités territoriales. Tous les types de handicap sont pris en compte, y compris les handicaps visuels. Par exemple, un contraste visuel est primordial pour faciliter la détection de certains équipements et la lecture de la signalétique ou des informations ».

D’autres changements importants ont été apportés à la norme volontaire P 99-611 en matière d’hygiène et de sécurité. En effet, le nettoyage automatique doit couvrir l’ensemble du sanitaire public : cuvette, sol, bas des murs, etc.
Quant à la sécurité de l’utilisateur, des recommandations sont délivrées en matière de visibilité, d’isolement et de détection de présence.

Pour les fabricants et les maîtres d’ouvrages, la norme volontaire française P99-611 est un atout de taille pour se différencier lors des appels d’offres en proposant des toilettes publiques accessibles et conformes à la réglementation en vigueur.

Nos autres articles :