Monte escalier ou ascenseur privatif : les aides au financement

monte escalier ascenseur privatif aides au financement ANAH

Afin de conserver une autonomie de déplacement d’une personne handicapée ou âgée, l’installation d’un monte escalier ou d’un ascenseur privatif devient de plus en plus indispensable. Cet investissement peut se révéler très coûteux et peut décourager. Il existe néanmoins plusieurs aides au financement qui peuvent faire baisser significativement la facture.

TVA réduite, crédit d’impôt, ne sont qu’une partie des aides dont vous pouvez bénéficier !    

Pour l’installation de votre monte escalier ou ascenseur privatif, vous pouvez disposer de différentes aides au financement sous certaines conditions :

  • Une TVA réduite
  • Un crédit d’impôt de 25 %
  • Des aides supplémentaires

La TVA réduite à 5,5 % TVA-réduite-final

Pour bénéficier de ce taux pour votre monte escalier ou ascenseur privatif, il est nécessaire de remplir ces conditions :

  • Faire les travaux de transformation, d’amélioration, d’aménagement ou d’entretien de votre logement principal ou résidence secondaire achevée depuis plus de deux ans.
  • Être locataire, propriétaire ou occupant principal de ce logement.
  • Faire installer et facturer l’équipement par un professionnel.
  • Si toutes ces conditions sont réunies, il vous suffit de remplir l’attestation fournie par l’installateur. Attention ! demandez toujours un devis gratuit et personnalisé.

Le crédit d’impôt

Les aménagements pour l’autonomie des personnes handicapées ou des personnes âgées tels que le monte escalier, plate-forme pour fauteuil roulant ou ascenseur privatif, peuvent bénéficier, là aussi sous certaines conditions, d’un crédit d’impôt.

  • Faire installer et facturer votre appareil par un installateur professionnel
  • Les équipements doivent se trouver dans votre résidence principale
  • L’installateur doit fournir une facture détaillée à joindre à votre déclaration d’impôts.

Ces conditions sont valables si vous êtes propriétaire ou locataire d’un logement ancien ou neuf. Si toutes ces conditions sont remplies, il vous suffit de reporter votre crédit d’impôt sur la déclaration de l’année suivant les travaux. Exemple : si vous avez réalisé vos travaux en 2016, vous devez déclarer les travaux sur votre déclaration de 2017.

Montant et plafond du crédit d’impôts

Le montant du crédit d’impôt se monte à 25 % de la facture de votre installation. Les plafonds sont de :

  • 5000 € pour une personne seule
  • 10 000 € pour un couple
  • 400 € par personne à charge

Ces plafonds restent valables durant cinq ans. le contribuable qui réalise ses travaux à plus de cinq ans d’intervalle, peut bénéficier à deux reprises de ce plafond.

Autres aides

Il existe d’autres aides financières pour l’installation de votre ascenceur privatif ou monte escalier :

  • Les subventions
  • Les crédits réduits en faveur de l’amélioration de l’habitat.

Les subventions

Les subventions sont accordées par différents organismes, à condition de remplir certains critères :

  • La caisse de retraite principale ou votre complémentaire peut prendre en charge de 30 à 65 % du montant des travaux.
  • L’ ANAH (Agence Nationale pour l’ Amélioration de l’ Habitat) de 70 % et 8000 € maximum.
  • Les collectivités territoriales (conseil régional, conseil général, conseil départemental, commune…)  ANAH-300x259

Dans tous les cas, adressez vous au PACT  (réseau associatif au service de la personne pour l’amélioration de l’habitat) de votre département qui vous aidera dans vos différentes démarches.

Les crédits

Il existe des crédits spécialement conçus pour l’aménagement et l’ amélioration de votre habitat. Ils sont proposés par la plupart des organismes financiers.

  • Les installateurs eux-mêmes en proposent
  • Leur taux est généralement plus faible que ceux du crédit à la consommation.
Nos autres articles :


efficitur. ut sed sit tristique lectus risus. at