L’allocation adulte handicapé réévaluée

allocation adulte handicapé

La secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, a annoncé la bonne nouvelle attendue depuis longtemps dans une interview.

Une annonce rassurante.

Alors qu’un colloque national du Handicap doit se tenir en l’automne, la secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, a pour mission de rassurer les personnes bénéficiaires de cette allocation.
Il est vrai que d’après les résultats d’un sondage publié par un un grand quotidien parisien en date du 6 mai, 88% des personnes handicapées interrogées n’ont que très peu confiance en la politique gouvernementale sur les sujets et décisions relatives au handicap (emploi, accessibilité des établissements recevant du public, transports, loisirs…)
Donc, en prévision de ce grand colloque qui aura pour objectif d’entamer une discussion et de préciser toute une série de mesures, mais également pour désamorcer la crise qui risque d’arriver, Sophie Cluzel a fait un premier pas en avant en annonçant une augmentation de l’allocation adulte handicapé.

 

Une hausse de 40 euros

Au 1er novembre de cette année, l’AAH va augmenter de 40 euros/mois, a annoncé la secrétaire d’État auprès du Premier ministre. L’allocation avait déjà été réévaluée l’année dernière de 50 euros, avec cette nouvelle augmentation aura donc augmentée de 90 euros sur une année, “une avancée considérable pour près de 1,1 million de personnes”, se réjouit-elle.
“Nous sommes en train de bousculer les habitudes: nous créons une école, une entreprise, un habitat inclusif pour accompagner les personnes handicapées dans une vie dite ordinaire”, commente la secrétaire d’État, questionnée sur les interrogations qu’ont les Français par rapport à la politique du gouvernement d’Edouard Philippe. Elle va même jusqu’à proclamer une “révolution culturelle” se mettant enfin en place au sujet des questions sur le handicap, dont les concernés, pour l’instant, ne peuvent pas encore s’en rendre compte.
La ministre Cluzel relate entre autre que les conditions d’attribution de l’AAH aux revenus du conjoint soit re-discutée et remise en question, conséquent aux voeux de simplification souhaités par le mouvement des gilets jaunes, tout comme le fonctionnement même de cette allocation. Elle ajoute que la prestation de compensation du handicap pourrait également être remise en cause.

Priorité du quinquennat

D’autres annonces en faveur des personnes handicapées sont à venir : Sophie Cluzel propose enfin que les fauteuils roulants électriques valants jusqu’à 30.000 euros, seraient bientôt mieux remboursés. De plus, elle se félicite que le diagnostic anticipé de l’autisme soit pris en charge de meilleure manière, mais également de l’obligation d’installer des ascenseurs dans toutes les nouvelles habitations de plus de 3 niveaux.
Au point de l’affirmer que l’engagement du gouvernement est total. Le handicap demeure la priorité du gouvernement. Après cette augmentation de l’AAH, ce dernier aura le temps d’un colloque national pour confirmer cet engagement.

Nos autres articles :