Perte d’autonomie : Comment adapter son logement ?

Comment adapter son logement ?

 

En France, près de 460 000 personnes de plus de 60 ans sont victimes d’une chute chez eux. Il est donc primordial d’adapter sa maison ou appartement en fonction de la perte d’autonomie.

 

Avec l’âge, ou à la suite d’un accident, il devient difficile de continuer à vivre chez soi dans les mêmes conditions qu’auparavant. Pour garder son autonomie le plus longtemps possible, il sera nécessaire de procéder à quelques aménagements qui faciliteront la vie et les déplacements de la personne âgée ou handicapée. Voici quelques conseils :

La cuisine

C’est dans cette pièce, oh combien importante, que se produisent 30 % des accidents domestiques. Il est donc important d’optimiser son aménagement afin de prévenir les chutes mais également les déplacements superflus.
Posez un extincteur à portée de main.  Optez pour des plaques à induction (changement de température immédiat qui réduit les risques de brûlures) ou des plaques électriques dotées d’un voyant. L’emplacement du four est parfait si il est à hauteur de poitrine. Le bac à vaisselle quant à lui, sera à la hauteur des hanches. Les espaces de rangements sont utilisables sans avoir à se hisser. Installez les prises de courant à la hauteur du plan de travail et ne lésinez pas sur le nombre de sources lumineuses. Utilisez le plus possible une desserte roulante pour transporter des objets volumineux.

La salle de bains et les toilettes

Fixez une rampe de maintien dans la baignoire ou la douche, ainsi que près de la cuvette des wc. Posez des tapis antidérapants dans et devant la  baignoire et la douche. Préférez des portes coulissantes ou s’ouvrant vers l’extérieur pour éviter l’enfermement en cas de chute. Si possible, optez pour une baignoire à porte. Pensez également à bien ventiler la pièce d’eau pour prévenir l’apparition de buée et de condensation qui pourraient occasionner des glissades. Pour la douche, si vous avez de la place, un modèle à l’italienne serait l’idéal pour y accéder en fauteuil.

La chambre

La chambre est placée idéalement à proximité des toilettes et de la salle d’eau. Prévoyez un téléphone sans fil à portée de main ainsi que votre liste d’appels d’urgence et une lampe de poche.Les descentes de lit, sources de chutes, sont à proscrire. Le lit ne doit pas excéder une hauteur de 60 cm environ. Pour un déplacement optimal, laissez de la place libre tout autour du lit.

Dans chaque pièce

Simplifiez les allées et venues ainsi que les accès aux fenêtres et portes en évitant les obstructions inutiles (meubles, pots de fleurs, décoration…). Evitez de laisser traîner par-terre des fils ou rallonges électriques. Matérialisez les contremarches des escaliers à l’aide de peinture et posez des bandes antidérapantes sur les marches. Fixez vos tapis.

L’accès aux étages

Si votre habitation comporte plusieurs niveaux, l’installation d’un monte-escalier ou ascenseur privatif est idéal. Cette installation est la garantie d’un maintien à domicile même si vous êtes en fauteuil roulant. Il existe plusieurs modèles à tous tarifs et qui s’adaptent à tous types d’escaliers, qu’ils soient droits ou tournants.

Autres conseils pratiques

Simplifiez les gestes de tous les jours et les trajets entre les pièces en supprimant les objets qui pourraient occasionner un danger et éclairer efficacement chaque endroit de l’habitation, sont les bases d’un logement sécurisé. D’autres aménagements plus onéreux peuvent être réalisés :

  • Automatisation des volets,
  • Installation d’un procédé de télé-assistance,
  • Installation d’un éclairage à détection de mouvements et des jardinières en hauteur dans le jardin.

 

Je désire installer un monte escalier - Devis gratuit
Nos autres articles :